the-dancers-of-the-night

forum de country line dance
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire de la "country music...."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aline
Administratrice
Administratrice


Messages : 6
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: L'histoire de la "country music...."   Lun 23 Fév - 15:47

Information issue du site country suivant: http://acj.free.fr/new2/country-hist01.htm

Trouvant ses sources profondes dans les folklores irlandais et anglais, la musique Country est née dans la région des montagnes Appalaches au cours du 18ème siècle.

Créé par les immigrants anglais et irlandais, ce nouveau style musical très imprégné des folklores anglo-saxons s’est , au fil des années, considérablement enrichi et diversifié sous l’influence de nombreux autres styles musicaux populaires. Devenue très populaire aux Etats-Unis, elle évoque l’histoire américaine, notamment la Conquête de l’Ouest, et devient une des musiques les plus appréciées. Cependant, subissant les influences de la diversité culturelle américaine, son évolution a connu des formes multiples et riches de la confrontation avec d'autres styles musicaux. La Country music a donc une histoire complexe et elle est en constante évolution :
il n’ y a pas ‘ une country music ‘ mais de multiples courants qui vont de la ‘Old time ‘ (ancien temps) à la ‘Country and Western’ d’aujourd’hui.

Il est donc audacieux de tenter une véritable classification : voici cependant les grands courants généralement admis:

La Old Time Music

Il était une fois... oui, c'est bien évidement avec l’arrivée massive des immigrés irlandais et anglais du 18éme siècle que s’est développé ce nouveau genre musical qui va devenir le berceau culturel des racines et du folklore nord-américain. Littéralement '' la musique du vieux temps'', la '' Old Time Music '' s'est développée vers la fin du 18 siècle dans le massif des Appalaches à l'Est des États-Unis. La musique "rurale" (Country) est née dans le Sud des États-Unis , dans la région des plantations et du mélange de populations venues d'horizons très différents avec chacune ses propres traditions : irlandais, écossais, anglo-saxons, mais aussi espagnols, français, indiens, polonais, italiens et esclaves africains.

La musique était jouée le plus souvent au violon et empruntait ses rythmes aux différentes danses du folklore irlandais, enrichie des autres musiques populaires , et jouée sur des tempos très syncopés tels qu’on peut les retrouver dans d’autres folklores européens (tzigane par exemple). C’est à l’aube du 20ème siècle qu’apparaît le terme ‘ Hillbilly music ’ ou la musique des habitants des collines : musique des ‘ péquenots’ , terme employé , au cours des années 1920, par l’industrie naissante du disque qui utilise l’appellation Hillbilly pour les enregistrements destinés au public rural et blanc des États du Sud. Les premiers disques furent enregistrés à New-York par deux violonistes le 30 juin 1922, puis par la Carter Family et Jimmy Rodgers en 1927. Mais le genre musical va connaître avec Jimmie Rodgers, plus tourné vers le blues et qui introduit la technique du « yodel » une évolution conséquente..

Le Blue Grass

Dans les années 20 Jimmy Rodgers et la famille Carter ont offert leurs lettres de noblesse à la musique Country des pionniers qui devînt la '' Old time music '. La Country Music n’est pas un genre musical figé : elle va être très influencée par le tourbillon des styles musicaux qui vont prendre naissance avec l’industrie du disque et l’avènement de la radio, celle-ci va grandement contribuer à l’évolution de la musique. Dans les années 30-40, c’est d’abord Hank Williams connu comme l’un des plus grands chanteurs de Country qui va apporter une tonalité ‘godspel’ à ses propres créations ( "Cold, Cold Heart" et "Your Cheating Heart"…). Mais c’est surtout le Blues (*) qui va exercer une influence majeure sur la plupart des musiques de l'art populaire américain : aussi bien sur la country de Jimmy Rodgers que sur celle de Hank Williams : c’est Bill Monroe qui va représenter ce nouveau mouvement , le Bluegrass est né.

Le Bluegrass de Bill Monroe va engendrer une véritable pépinière de talents dans la période très créatrice qui va suivre la seconde guerre mondiale : on peut citer Lester Flatt, Peter Rowan , Jimmy Martin, Mac Wiseman, …. Cette vogue du Bluegrass va connaître avec l’arrivée du Rock’n’Roll une légère éclipse mais pour mieux renaître ensuite par l’introduction de ses caractéristiques instrumentales dans le propre style de nombreux artistes , comme Emmylou Harris ou Ricky Skaggs. D’ailleurs Elvis Presley et Gene Vincent vont interprêter deux créations de Billy Monroe (" Blue Moon of Kentucky " et " Rocky Road Blues " ) qui devinrent des classiques . Pendant que tous ces artistes cherchaient leur style , Bob Wills, le texan, vient de trouver le sien : le « Western Swing » …. Il va faire évoluer le genre musical, le rendre très populaire

La Western Swing

La Country Music fait partie intégrante du folklore américain : à ce titre elle est le reflet de son histoire. Si elle a trouvé naissance dans le Sud des Appalaches elle va rapidement prendre des tonalités ‘cow boys’ et devenir le style ‘Western’ par excellence : les cow-boys convoyeurs de troupeaux, du Texas notamment, vont chanter, les complaintes relatant la vie des pionniers de la conquête de l’ Ouest dans les veillées autour du feu de camp, accompagnés de violons et de guitares. Cependant dès 1925, les artistes, tels Carl T. Spragve et le célèbre Ken Maynard, (acteur de Western) vont, avec l’avènement du cinéma parlant, créer un nouveau style : le ‘Western folklsong’ représenté par les « Singing Cow Boys » de Ken Maynard, puis de Gene Autry ( années 30 et 40 ).

L’influence … swing… :

Rappelons que parallèlement à ce style Western , ( il est bien évident que tous ces styles Country ne se sont pas strictement succédés mais on largement coexistés ), Bill Monroe développa le style Bluegrass c’est à dire une Country influencée par le Blues. C’est à la même époque que Bob Wills va faire considérablement évoluer la Country Music par l’introduction progressive de nouveaux instruments mais surtout par les tonalités fortement imprégnées de jazz. Le ‘Western Swing ‘ est né ! L’introduction de nouveaux instruments, saxophone, batterie, venant du jazz, va apporter à la Country une très forte connotation ‘swing’ : Bob Wills et surtout Milton Brown peuvent être considérés comme les fondateurs de cette « moderne country ». Cette évolution est vraiment fondamentale pour la Country Music car elle va donner naissance à de multiples courants : Rockabilly, Honky Tonk, Hillbilly Boogie… .

Le Honky Tonk

Les nouveaux instruments (batterie, saxophone) et le changement de rythme que Bob Wills introduit dans la Country en créant le Western Swing, montre bien l’influence des musiques environnantes de la culture américaine (blues, jazz) sur la Country elle même . Cette évolution va encore s’accentuer pour donner naissance à de nouveaux et nombreux courants notamment Le ’ Honky Tonk ’ et le ’ Hillbilly Boogie ’. De plus en plus s’intègrent aux formations à cordes classiques (folklores du Sud, Texas, Oklahoma, Alabama) les instruments du jazz : contrebasse (que l’on retrouvera dans la Rockabilly) , les violons ‘swinguant’, surtout batterie et cuivres et enfin, le piano dont la manière très particulière de jouer portera le nom de ‘Honky Tonk’ et donnera naissance au style ‘Boogie’ que l’on retrouvera aussi à la guitare. Le Honky Tonk, ou musique de cabaret, (de bastringue, de boite de nuit), est la version citadine de la musique rurale, campagnarde jouée au coin du feu. Ici, c’est l’ambiance bruyante, enfumée des tavernes nocturnes des cités dont Nasville va devenir le porte flambeau : l’introduction dès 1943 de la guitare électrique par Ernest Tubb, célèbre musicien, va définitivement orientée l’évolution de la Country Music jusqu’à nos jours . La formation comprendra guitare éléctrique, contrebasse, steel guitar (corde acier-solo) , violons. Ernest Tubb et Hank Williams apporteront à ce style ses lettres de noblesse dès la fin des années quarante : le style ne cessera d’évoluer avec Little Jimmy Dickens, Webb Pierce... de nos jours le Honky Tonk est encore présent dans la Country Music avec Charlie Pride, Dwight Yoakam …

HILLBILLY BOOGIE

Arrivant de la Western Country (swing) mais plus influencé par le Godspel et le Blues, Moon Mullican va apporter une nouvelle manière de jouer le piano sur un tempo original: le Boogie (Boogie Woogie) : ce style s’appellera le Hillbilly Boogie (Hillbilly, en référence au origine Country). Le Hillbilly Boogie qui connut son heure de gloire dans la période 45-55 avec la ‘guitar boogie’ d’Arthur Smith, le ‘Hillbilly’ des Delmore Brothers, va avec les œuvres de Merle Travis, grâce à une grande prédominance acoustique, jeter les bases de la musique moderne : on s’accorde à dire aujourd’hui que le Hillbilly va donner naissance au Rockabilly, au Rock’n’Rock et au Rythm’ an’ Blues : est il besoin de rappeler qu’un Bill Haley fut d’abord un chanteur de ‘Hillbilly’ Country? Cette évolution est vraiment essentielle pour la Country Music car elle donne ses racines à la Country-Music moderne appelée : la ‘Country and Western’….

Le Cajun

Après le renouveau de la Country Music dans les années 20 dans le style le plus traditionnel (la ‘Old Time Music’ de Jimmy Rodgers (voir volet 2) , l’influence du blues va être déterminante dans l’évolution de cette musique populaire. Deux grands courants se distinguent alors : le Bluegrass de Billy Monroe avec l’introduction de la mandoline (voir volet 3) et le ‘Western Swing’ de Bob Wills (volet 4). L' introduction de nouveaux instruments et leur électrification va engendrer la naissance de deux styles nouveaux le
Honky Tonk et le Hillbilly Boogie (volet 5). Parallèlement, s’est développé au fil du temps, un style musical bien spécifique d’une région, d’un peuple : le Cajun, musique des acadiens de Louisiane. Cette musique est née fin du XVIIIe siècle, mais fut influencée tout au long de son histoire. La musique cajun est un mélange de genres musicaux et d'influences culturelles. Ses racines puisent dans le vieux folklore français des Cajuns, mais s'étendent aussi dans la musique américaine, amérindienne, allemande, espagnole et africaine. Les colons français installés dans la province canadienne d’Acadie en 1604, furent déportés par les Anglais au milieu du XVIIIéme siècle trouvant refuge en Louisiane dans les marécages (ou Bayous) de la région de LAFAYETTE. La Louisiane devenant américaine en 1803 le peuple cajun maintint la tradition musicale : l’instrument traditionnel était à l'origine le violon, mais l'accordéon diatonique s'est vite imposé au début du 20è siècle. C’est en 1928 que les premiers disques de Cajun Music furent enregistrés par Joseph FALCON notamment les célèbres "LAFAYETTE" et "THE WALTZ".

A l’origine inspirée du folklore Français, la Cajun Music assimila successivement les influences des cultures musicales avoisinantes : utilisant outre l’accordéon , le fiddle du Western Swing et les rythmes du Blues, du Rock de la Nouvelle-Orléans, mais en conservant dans le répertoire des valses et balades. La Cajun Music connaît deux styles : le Cajun proprement dit (traditionnel) et le zydeco (style ‘haricot’) de Clifton Chenier dont le célèbre « Joe Blon » d’Harry Choates est reconnu comme un des plus grands succès de la Country Music. De nos jours cette musique connaît un véritable essor et fait partie intégrante des musiques régionales d'Amérique du Nord. Il existe un nombre important d'artistes et d'interprètes de ce style musical:
Zacharie Richard, Alfonse Ardoin, Dennis McGee, Michael Doucet, Sady Courville, Bee Deshotels, Wallace Read, Milton Molitor, Alex Broussard, Doc Guidry et bien d'autres encore! Mais la chanson la plus célèbre consacrée aux habitants des Bayous est sûrement "JAMBALAYA" de Hank Williams dont la paternité des paroles fut également revendiquée par Moon Mullican… : ce dernier fit un succès avec "NEW JOLE BLON" . On peut dire que Williams et Mullican furent les précurseurs du ROCKABILLY et du Rock’n’Roll.


Dernière édition par Aline le Lun 23 Fév - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedancersofthenight.purforum.com
Aline
Administratrice
Administratrice


Messages : 6
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Suite...   Lun 23 Fév - 15:48

Le Rockabilly

Faisant suite aux heures de gloire du Honky Tonk et du Hillbilly Boogie des années 40-55, le Rockabilly par l’introduction de rythme et de sonorité plus marqués s’imposa comme une suite naturelle du Hillbilly en prenant le nom de Hillbilly-Rock pour s’identifier plus tard par son propre vocable : Rockabilly. Les spécialistes s’accordent pour situer la naissance du Rockabilly durant l’année 1954 à Memphis. Pourquoi ? La naissance du Rockabilly se mêle étroitement à l’histoire de celui qui est considéré comme son initiateur: Sam Philipps, homme de l’Alabama, installé à Memphis dès 1945 qui créa la « Memphis Recording Service ». Dès 1951 Sam Philipps repris des morceaux des bluesmans locaux qui enregistraient pour lui ("Rocket 88" de Jackie Brenston repris par Bill Haley) il se consacra d’abord aux artistes de Blues et de Rythm and Blues, il s’intéressa ensuite aux musiciens de Hillbilly et de Country and Western dont le groupe Harmonica Frank Floyd, qui réalisait une étonnante fusion du Blues et du Country rural dés 1951 et dont l’enregistrement ‘Sun 205’ sortit en Juillet 1954. C’est à cette même époque qu’ Elvis débuta dans les studios de Sam Phillips. Le Hillbilly de cette époque avait évolué vers une musique plus syncopée, plus dansante, plus rythmée. Mais elle gardait des caractéristiques propres au HonkyTonk du sud des Etats-Unis : pas de cuivres, une contrebasse ‘slappante’ (qui faisait parfois office de batterie) déjà fréquente dans le Western Swing, guitare électrique, des voix un peu nasillardes mais syncopées. C’est ainsi qu’Elvis avec sa guitare acoustique et une contrebasse slappée créa l’archétype du style Rockabilly avec son fameux "That’s all right Mama" et "Blue moon of Kentucky". Il suscita ainsi de nombreuses vocations : Carl Perkins qui porta cette musique à son apogée avec "Blue Suede shoes" et "Boppin’ the blues", Gene Vincent , et de nombreux chanteurs de Country George Jones, Marty Robbins, Patsy Cline, Johnny Horton .. il devint dès lors difficile de classifier les catégories tant le Rockabilly influença la Country. Si de nombreux artistes (Roy Orbison, Warren Smith, Jack Earls, etc... ) se sont réclamés de ce style de musique jusque dans les années 80, on situe cependant l’âge d’or du Rockabilly dans les années 54-58 où furent enregistrés les références du genre. Cependant l’anglais Billy Fury pour son superbe album "The sound of Fury"(1960) est classifié dans la pure tradition Rockabilly. Le Rockabilly de Sam Phillips devait donc révéler de grands talents comme Johnny Cash dont le Country Rock assez viril "Hey Porter" et "Folsom prison Blues" nous amène vers une plus pure tradition Country qui devra vite le Country and Western.

La "Country and Western"

Sous les vocables de Western Swing, Western Songs, Country Songs, Country and Western, pendant une vingtaine d'années de 55 à 75) la musique Country ne cesse d'évoluer. En réaction avec la trop forte influence du Rock'n'roll et sa tonalité plus musclée, certains artistes remettent au goût du jour une musique plus simple à écouter, basée sur les vocales (même des choeurs), sur une musique (notamment guitares, violons) plus étudiée, parfois légèrement teintée de jazz et s'éloignant volontairement du style Hillbilly: c'est la naissance du "Nasville Sound" créé sur la scène du de l'Opryland à partir de 1975, sonorité dont le guitariste Chet Atkins est probablement à l'origine avec le "I can’t stop loving you" de Don Gibson et le "He’ll have to go" de Jim Reeves. Succès commercial assuré pour les Charlie Rich, Tammy Wynette et Tanya Tucker... mais dans un conformisme musical qui ne tarda pas dès le début 70 de provoquer des réactions , le mouvement Outlaw de Kristofferson en est une illustration, et certains chanteurs, musiciens de Country ne se privèrent pas de donner un nouvel élan à la fois par un retour aux sources (la Old Time devenant la New Country, amusant non?), les musiciens se réclamant des anciens, par une recherche constante de meilleures sonorités et pour la première fois peut-être, une recherche aussi sur les textes dont la poétique peut être soulignée. C'est du coté du Texas,(70-85) mais surtout de la Californie (depuis les années 80) que la plupart des artistes de cette nouvelle tendance, appelée Country and Western se font entendre : Garth Brooks, Randy Travis, Johnny Cash, Jim Reeves, Hank Snow, Dolly Parton, Emmylou Harris...etc...

Elle connaît depuis plusieurs décennies, particulièrement en raison de l'attrait pour la "dance" associée, un essor considérable tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde (particulièrement Canada, Europe et Australie....) .
Mais cette histoire là, celle de notre présent, restera à écrire...[b][u]

http://acj.free.fr/new2/country-hist01.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedancersofthenight.purforum.com
 
L'histoire de la "country music...."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'histoire de ??? "l'exilé"
» Documentaire sur l'histoire des "Costume Dramas" (Austen, Gaskell, etc...)ITV
» Vos "poké-larmes"
» "Prophéties"- histoire fantastique : les commentaires"
» The GRAND OLE OPRY - the home of country music

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the-dancers-of-the-night :: La country, parlons-en! :: Parlons-en!-
Sauter vers: